Dans notre société et dans le monde du travail particulièrement, il est souvent mal vu de ne rien faire. C’est ancré dans les codes, il faut être occupé. Cependant nous avons tous des cycles de productivité et de fatigue, c’est naturel, nous sommes conçus ainsi.

La méditation peut nous permettre de réguler notre énergie et donc d’être plus productif. Je vous explique cela dans cet article.

 

Connaître son rythme de productivité

Nous avons tous un rythme de productivité et de fatigue. Généralement, les périodes d’énergie et de créativité durent entre 60 et 120 minutes. Au delà de cette période, notre cerveau et notre esprit vont commencer à fatiguer et à ralentir naturellement. A cet instant, nous accorder un temps de repos en pleine conscience est ressourçant. Dans mon activité quotidienne, je prends une pause de une à cinq minutes avant, et après chaque pic de « productivité » et même parfois pendant une activité. Prendre le temps de me déconnecter volontairement de ma tâche est bénéfique. Cette prise de recul  donne de l’oxygène à mon esprit et lui permet de redémarrer de façon plus efficace.

Souvent, notre corps nous envoie des signaux de fatigue comme la faim ou la déconcentration. Ils nous indiquent que c’est le moment de faire un break mais nous ne les écoutons pas et nous repoussons nos limites. Le risque en agissant ainsi et de s’épuiser émotionnellement et de perdre considérablement en productivité.

 

Prioriser les événements et le temps

Nous avons parfois le sentiment d’être à court de temps, de ne pas le maitriser. Lorsque j’ai le sentiment d’être pressée par le temps pour rendre un dossier ou une présentation, je me suis rendue compte que c’est à ce moment-là que j’ai le plus besoin de méditer. Méditer quelques instants me permet instantanément d’avoir un esprit plus clair, plus précis, plus centré. Je ne m’éparpille pas, je suis plus focus, plus efficace. Nous forcer à travailler toute la nuit pour terminer un dossier à l‘heure est contre-productif,  elle peut être à l’origine de burn-out.

Apprenez à prendre soin de vous et de votre rythme de productivité. Vous savez que vous serez pleinement efficace pendant 1h, alors profitez de ce moment pour donner le maximum de vous-même. Une fois l’heure écoulée, forcez-vous à vous reposer 10 minutes. Ne faites rien, mais faites-le en pleine conscience.

 

Accepter l’idée de ne rien faire

C’est souvent le point de blocage de beaucoup de professionnels, on n’accepte pas l’idée de ne rien faire. Si c’est votre cas, je vous invite à vous éloigner de l’idée que le repos est une perte de temps. En effet, le travail n’a de sens que parce que le repos existe. Le repos, le fait de ne rien faire, donne du contraste à la notion de travail.

En acceptant l’idée de nous reposer, nous gagnons en productivité et efficacité. Acceptons le fait d’être humain et sensible à notre environnement. Le repos en pleine conscience n’est pas synonyme de « ne rien faire », au contraire. C’est un moment que nous prenons avec nous-même pour nous recentrer sur le moment présent et nous couper de toute distraction. Nous pouvons accueillir nos émotions, et porter notre attention sur notre respiration. Au bout de quelques minutes nous pourrons revenir à notre tâche de travail en étant plus serein et reposé. L’une des clés de la productivité réside dans la pleine conscience.

 

J’espère que ces quelques suggestions vous aideront à gagner en productivité de façon sereine. N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur ce sujet, je me ferais un plaisir de vous répondre. Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux si vous le souhaitez.

Sandrine Tolegano Jourdren

Author Sandrine Tolegano Jourdren

More posts by Sandrine Tolegano Jourdren

Leave a Reply