La mindfulness ou la pleine conscience se définit comme être pleinement présent à l’instant.

Jon Kabat Zinn, professeur en médecine, un des précurseurs ayant introduit cette pratique en occident et fondateur du Center for Mindfulness, à l’université de Massachussetts la décrit comme « porter intentionnellement son attention sur le moment présent et ce sans jugement. »

Il s’agit de porter son attention sur son vécu intérieurement et extérieurement, sa respiration, ses sensations corporelles, ses émotions et ses pensées.

C’est un entrainement de l’esprit et du corps afin de mieux comprendre ses modes de fonctionnement afin de ne plus réagir aux situations mais de répondre à celles-ci avec plus de sagesse et de bienveillance. Il s’agit de purifier l’esprit des états qui le polluent, « d’abandonner la négativité, et la haine, et demeurer l’esprit plein de compassion pour le bien de tous les êtres. » selon les paroles de Bouddha.

C’est une pratique laïque, basée sur l’expérience et l’observation.

Je parlerais même d’un processus interne qui se déploie naturellement au fur et à mesure de la pratique amenant la paix intérieure, et la paix autour de soi.

La mindfulnes permet de cultiver la bienveillance, la curiosité, le non-jugement, la patience et le lâcher prise.

 Les 6 entrainements de la mindfulness

  • Entrainement à l’attention
    • Il s’agit de porter intentionnellement son attention sur sa respiration, ses sensations corporelles, les sons, les émotions et les pensées. Je développe ainsi mes capacités d’attention et de concentration, de prise de décision éclairée.
  • Entrainement à l’investigation
    • Il s’agit de comprendre ses modes de fonctionnement, ses impulsions, ses réactivités et de trouver des réponses plus adaptées pour son bien-être. Je développe ma compréhension de moi-même, des autres et peut me transformer, évoluer, guérir.
  • Entrainement à l’acceptation
    • Il s’agit d’apprendre à accueillir tout ce qui est là avec bienveillance et curiosité, comme les émotions, les sensations, les pensées. L’impermanence et l’équanimité permettent d’accueillir avec plus de discernement ce qui est déjà là. Je développe ma capacité à accepter les situations, à prendre du recul sur les évènements de ma vie.
  • Entrainement à la désidentification
    • Il s’agit de prendre conscience de l’impermanence des évènements intérieurs et extérieurs et de leur caractère universel. Les choses émergent, passent et disparaissent sans caractère personnel. Le concept de « moi » n’est pas fiable et nous fait souffrir.
  • Entrainement à l’ouverture du cœur
    • Il s’agit de s’ouvrir à soi et aux autres avec plus d’authenticité, de sincérité.
    • D’être plus bienveillant, doux vis-à-vis de soi et des autres
    • Je développe le respect, l’empathie, l’altruisme, la compassion envers moi-même et les autres. Je comprends que la séparation entre les êtres est virtuelle, que nous faisons partie d’un tout interdépendant. Il n’y a pas de frontière entre l’intérieur et l’extérieur de moi-même.

En résumé, la mindfulness c’est quoi ?

La mindfulness, c’est aussi l’autorisation d’être nous-même tout simplement, d’accepter d’être et de vivre nos expériences de vie pleinement. Passer du mode faire au mode être.

La mindfulness, c’est aussi une confiance absolue dans l’humain, dans ses ressources internes à se transformer, évoluer.

La mindfulness se cultive par des exercices formels et informels.

  • Pratique formelle : méditation assise, debout, allongée, en marchant
  • Pratique informelle : dans des paroles justes, des actes, une écoute, une éthique juste au quotidien. En se posant la question, où cette action va me mener ? Est-ce que cette action est habile ?

Si vous souhaitez suivre une formation de méditation de pleine conscience pour améliorer un aspect de votre vie qui vous pèse, retrouvez tous mes ateliers sur la page de mes programmes. N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux et laissez-moi un commentaire si vous souhaitez échanger sur la méditation.

Sandrine Tolegano Jourdren

Author Sandrine Tolegano Jourdren

More posts by Sandrine Tolegano Jourdren

Laisser un commentaire