Le programme MBSR pour prévenir la dépression | Blog

J’aimerai partager avec vous l’expérience de participants au programme MBSR ayant vécu une période de dépression. Ils me parlent de leurs difficultés, leurs inquiétudes et leurs souffrances. Des angoisses, des stress que nous partageons tous, en tant qu’humains. Le contexte, la situation peuvent être différents mais nous partageons tous parfois ce sentiment de séparation, de solitude, d’être le seul à vivre ces difficultés.

Pour des raisons de confidentialité, j’ai changé les noms et quelques faits contextuels.

Des situations de vie difficiles

Jean se retourne pour la centième fois dans son lit. Il se remémore avec horreur la réunion d’hier avec son manager. Sa propre voix le harcèle « Qu’est ce qui t’a pris de lui poser cette question ? Il ne te prendra plus jamais au sérieux, tu es vraiment idiot d’avoir dit cela. Peut-être va-t-il te licencier à cause de cela ? ». Jean n’a quasiment pas dormi de la nuit, il se lève ensuite courbaturé, et tout se remet à tourner en boucle dans sa tête. Par conséquent, son angoisse monte et il se sent déjà épuisé.

Vivianne a divorcé voilà deux ans et est au chômage. Elle vit une période difficile, dans laquelle elle se sent triste, fragile et perdue. Ses émotions principales sont la trahison, et l’humiliation par son ex-mari, qui l’a trompé. Elle a beaucoup de rancœurs contre lui. De plus, elle s’inquiète pour l’avenir seule avec ses deux enfants. Elle mange sans arrêt et a perdu le sommeil. Elle a le sentiment de tout faire de travers.

Gilles a depuis plusieurs mois d’énormes difficultés à aller travailler. Un seul coup de téléphone, une réunion lui semble insurmontable. Il se sent submergé, asphyxié. Pourtant, il qualifie son travail d’intéressant même s’il travaille énormément. Il a aussi une famille, une maison mais il se sent constamment mal, épuisé, vidé et d’humeur triste.

Ces trois exemples sont des exemples de personnes ayant vécu une période de dépression.

mbsr

Le programme MBSR, une alternative et une approche complémentaire aux soins traditionnels

La dépression affecte aujourd’hui plusieurs millions de personnes et devient courante en France. De plus, la dépression a tendance à revenir. Les études mont que 50% des gens qui ont connu une dépression connaisse au moins une récidive même lorsqu’ils pensent être totalement guéris. Après une seconde ou troisième crise, le risque de récurrence passe de 80% à 90%.

Des études scientifiques ont montré que les programmes basés sur la méditation de pleine conscience tel que MBSR,  sont une « alternative » aussi efficaces que les antidépresseurs contre les rechutes de dépression, selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet. Le programme MBSR permet également de prévenir la dépression. Je pense que la méditation peut être une aternative et aussi une approche complémentaire à ces problématiques.

De manière simplifiée, la dépression se définit comme un excès de pensées, d’émotions négatives et douloureuses et un déficit de pensées et émotions positives et plaisantes.

La méditation va permettre de mieux accueillir les états douloureux, réduire le niveau de stress, prendre du recul sur nos pensées, nos émotions négatives et notre critique intérieur. Nous allons également muscler notre cerveau. Ainsi notre cortex gauche se développe. Des études ont montré que lorsque notre cortex gauche grossit, nous sommes d’humeur plus positive et heureux.

J’espère que cet article vous aura aidé à comprendre comment le MBSR peut être utile en cas de dépression ou de rechute dépressive. N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur ce sujet, je me ferais un plaisir de vous répondre. Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux si vous le souhaitez.

Sandrine Tolegano Jourdren

Author Sandrine Tolegano Jourdren

More posts by Sandrine Tolegano Jourdren

Laisser un commentaire