Dirigeant et manager : 3 clés pour responsabiliser ses équipes

La semaine dernière, Eric, un de mes clients, dirigeant d’une PME dans l’industrie me dit lors d’une séance : « J’ai besoin de responsabiliser mes collaborateurs. J’en ai marre que mes collaborateurs viennent avec des problèmes, je veux qu’ils arrivent avec des solutions. »

Je lui réponds « quels outils, quel soutien mettez-vous à leur disposition pour qu’il trouve par eux-mêmes des solutions ? »

Circonspect, il ne sait pas quoi me répondre…

Dès notre plus jeune âge, la société nous apprend à chercher les réponses à l’extérieur de nous.  A l’école, à l’université, on nous apprend à apprendre par cœur, à donner la bonne réponse par rapport à ce nous avons appris. Ensuite, nous lisons, nous retenons des concepts, des théories de scientifiques, de théoriciens, d’économistes, de philosophes.

Et nous, avons-nous appris à penser ?

Avons-nous appris que nous aussi nous pouvons trouver des solutions, faire confiance en notre sagesse intérieure ? Nous avons tous en nous les ressources pour trouver les solutions les plus adaptées face à la situation.

Voici 3 clés que je propose aux managers qui souhaiteraient que leurs équipes se responsabilisent, et prennent des initiatives.

La première clé est d’apprendre à faire confiance à ses collaborateurs.

Même si la solution proposée n’est pas celle à laquelle nous aurions pensé, pourquoi ne pas tester une nouvelle manière de faire ? L’idée est de lâcher du leste sur la solution proposée pour que le collaborateur gagne confiance, devienne plus autonome et responsable face à son travail. Puis-je en tant que manager m’ouvrir à d’autres possibilités ?

Progressivement, le salarié peut gagner confiance en lui et en ses ressources intérieures pour trouver des solutions, et se responsabiliser.

La seconde clé est de s’autoriser et autoriser son collaborateur le droit à l’erreur.

L’erreur est humaine et elle est la source d’amélioration et voire d’innovation. L’important suite à l’erreur est l’introspection pour apprendre de son erreur et profiter de cette erreur comme d’une pépite. Pourquoi ne pas créer un moment d’échange positif avec votre collaborateur ? L’idée est de voir quelles sont les mesures qu’il pourrait mettre en place pour évoluer et apprendre de cette erreur.

La troisième clé est de laisser vos collaborateurs des temps de réflexion.

Ainsi, il peut s’agir de temps d’écriture, des temps de méditation pour prendre du recul sur leur activité, se poser pour réfléchir aux options les plus adaptées face à situation. Nous vivons dans un monde en accélération continue et notre cerveau n’est pas adapté pour cette accélération. Nous avons besoin de nous ressourcer, nous « poser » afin d’être efficaces et trouver les solutions les plus agiles. En tant que dirigeant, vous pouvez instaurer par exemple des moments formels : 10 minutes  le matin par exemple : un jour une méditation, un jour un temps d’écriture etc.

En tant que dirigeant ou  manager, vous avez en vous les capacités de responsabiliser vos équipes, car le changement que nous souhaitez voir à l’extérieur démarre par un changement intérieur.

Je propose des programmes dédiés pour les entreprises pour les acteurs du changement en entreprise afin de développer un leadership attentif et attentionné.

Sandrine

Author Sandrine

More posts by Sandrine

Leave a Reply